Opposition à la guerre du Vietnam au sein de l'armée américaine

Ce dossier traite de la guerre du Vietnam et plus particulièrement des mouvements d’opposition au sein de l’armée et sur le territoire des Etats-Unis. Les archives sont constituées à la fois de documents (questionnaires et journaux) clandestins produits par les soldats de l’armée américaine et de tracts et de journaux d’opposition à la guerre produits aux Etats-Unis.  Les documents sélectionnés, peu exploités jusqu'ici, ont été donnés à la BDIC par François Lasquin (1945-2006), un traducteur littéraire anglais. Il est question de l’état d’esprit des soldats américains la fin de la guerre (les journaux datent de 1970-1971), et des mouvements de contestations dans l’armée.http://cartablevirtuel.u-paris10.fr/Defaultapplication/Api/Fckeditor/editor/images/spacer.gif

La guerre du Vietnam est un conflit qui opposa la république du Vietnam, soutenue par les Etats-Unis, à la république démocratique du Vietnam, soutenue par l’URSS et la Chine, de 1955 à 1975.

Ce conflit armé est d’abord idéologique - parce qu’il oppose le bloc de l’Est communiste aux Etats-Unis et ses alliés, qui prônent un capitalisme libéral; c’est aussi un conflit de puissance car le monde est divisé par l’adhésion ou non à ces deux superpuissances (les Etats-Unis et l’URSS) qui luttent pour accroitre leur influence au sein d’un monde qualifié de bipolaire. Dans les années 70, cette lutte se fait par pays interposés, et oppose clairement le Vietnam du Nord communiste, soutenu par l’URSS et la Chine, au sud du pays qui amorce une logique capitaliste, soutenu par les Etats-Unis et ses alliés. La guerre a engendré des mouvements de contestation sur le territoire américain ainsi que dans l'armée.

Les Etats-Unis n’interviennent massivement qu’à partir de 1965, après la résolution du golfe du Tonkin, que le président Johnson a contribué massivement à une escalade du conflit, on passe de 3.500 soldats américains déployés en mars 1965 à 200.000 en décembre de la même année. Du milieu à la fin des années 1960, on passe alors d’un conflit qui semble lointain et secondaire à une guerre qui prend des proportions démesurées à mesure que les Américains envoient toujours plus de soldats et de matériel et qui se répercute sur l’opinion publique du territoire américain.

Certaines organisations sont pacifistes et opposées à toute forme de guerre tandis que d’autres critiquent la politique du gouvernement et ses objectifs flous. Elles sont pacifistes et farouchement opposés à la guerre du Vietnam mais leurs objectifs ne se réduisent pas seulement à la lutte contre la guerre. Ils militent notamment pour les droits des afro-américains. Ces mobilisations, bien qu’elles soient arrivées à influencer l'opinion, peinent à se structurer de manière homogène. De 1965 à 1967, la guerre du Vietnam occupe une place croissante au sein de la société américaine. Mais les mouvements d’opposition sont toujours divisés alors qu’une grande partie des américains continue de soutenir la guerre.

À mesure que la guerre s’éternise, l’armée américaine est le foyer de plus en plus de dissidents, la conscription recrutant des civils parfois opposés à la guerre depuis leur enrôlement. Les vétérans qui s’attendaient à être remerciés sont très mal accueillis à cause de la médiatisation des exactions lors du conflit. C’est principalement par de tels soldats qu’est créée l’organisation « Vietnam Veterans Against the War ».


Ces documents montrent une opposition peu visible au début de la guerre, mais qui s’organise au sein de l’association « Vietnam Veterans against the war ».Ces vétérans souhaitent montrer à la société américaine que le fait d’avoir participé à cette guerre ne signifie pas que l’on adhérait aux idées de l’état-major et du gouvernement. Ils vont devenir le centre de l'opposition à la guerre sur le territoire américain.

 

Dossier réalisé par Pierre Le borgne et Baptiste Lehman, étudiants de L3 Histoire. Cours "Histoire en action". Université Paris-Nanterre.

PDF Imprimer ou exporter en PDF
Aucun commentaire.

Se connecter

Contactez-nous